Edito 
 
 
 
 

Ars sur Formans

 

 

IL EST VRAIMENT RESSUSCITÉ

Sermon de saint Grégoire de Nazianze

Le Christ est ressuscité d’entre les morts, levez-vous, vous aussi. Le Christ qui dormait s’éveille, éveillez-vous. Le Christ sort du tombeau, libérez-vous des chaînes du péché ! Les portes de l’enfer s’ouvrent, la mort est détruite, le vieil homme est déposé, et le nouveau, enfin, libéré : puisque vous êtes devenus dans le Christ une créature nouvelle, renouvelez-vous, c’est la Pâque du Seigneur, la Pâque du Seigneur, je le dirai une troisième fois en l’honneur de la Trinité, c’est la Pâque du Seigneur ! C’est la fête des fêtes, la solennité des solennités, qui surpasse non seulement les fêtes humaines, mais même celles du Christ, comme la lumière du soleil surpasse celle des étoiles. C’est le jour de la Résurrection et le commencement de la vraie vie. Éclatons de lumière et de joie en cette fête et embrassons-nous mutuellement.

Hier attaché à la croix avec le Christ, je suis glorifié aujourd’hui avec lui. Mourant hier avec lui, aujourd’hui avec lui je reviens à la vie. Enseveli hier avec lui, aujourd’hui, avec lui, je ressuscite. Celui qui est aujourd’hui ressuscité des morts, le Christ, me renouvelle aussi moi-même en esprit et me fait revêtir l’homme nouveau. Dieu donne en la personne du Christ à la créature nouvelle, c’est-à-dire à tous ceux qui sont nés de Dieu, un bon tuteur et un bon guide. C’est lui qui meurt librement avec elle pour ressusciter avec elle. Présentons donc nos offrandes à celui qui a souffert pour nous et qui est ressuscité pour nous. Que chacun donne tout à celui qui s’est donné lui-même en rançon pour nous racheter. Mais nous ne saurions donner rien de mieux que nous-mêmes, à condition que, comprenant la portée du mystère, nous devenions, par amour pour le Christ, tout ce qu’il a voulu, lui, devenir par amour pour nous.

Soyons comme le Christ, puisque le Christ a voulu être comme nous. Devenons dieux par lui, puisque aussi bien il est devenu homme pour nous. Il a pris sur lui notre bassesse pour partager avec nous sa grandeur. Il est devenu pauvre, pour nous enrichir par son indigence, il a pris forme d’esclave pour nous donner la liberté. Il s’est abaissé pour nous relever ; il a été tenté pour que nous puissions vaincre, méprisé pour notre glorification. Il est mort pour nous sauver ; il est monté aux cieux pour y entraîner à sa suite ceux qui gisaient à terre par suite du péché. Il s’est fait tout pour nous, afin que nous soyons tout pour lui.


Dans la même rubrique :
- « Ô CROIX, notre UNIQUE ESPERANCE »
- « Si tu avais été là »
- LA FOI et le BIEN COMMUN
- « Il s’est fait pauvre pour nous enrichir de sa pauvreté » (2 Co 8,9)
- « Les yeux fixés sur Jésus-Christ, entrons dans le combat de Dieu »
- « Nous parlions du Bon Dieu »
- Notre Dame de la Périphérie
- LE MONUMENT DE LA RENCONTRE
- « Mes yeux ont vu ton salut »
- COLLOQUE : LA CHARITE PASTORALE


Imprimer l'article
 

 

  Webmaster
Accès administration
Mentions légales
Evêché de Belley-Ars
31, rue Docteur Nodet - BP 154 - 01004 - Bourg-en-Bresse Cedex - n° tel évêché 04 74 32 86 32
Conception-Réalisation DSFI SARL