Edito 
 
 
 
 

Saint Didier sur Chalaronne

 

 

« Laissons-nous conduire par l’Esprit, il nous fait vivre »

Cinquante jours après Pâques, l’Eglise célèbre la fête de la Pentecôte, le don de l’Esprit- Saint aux Apôtres puis à l’Eglise

Le Christ-Ressuscité avant de rejoindre son Père avait promis à ses disciples l’Esprit- Saint, qui sera désormais leur soutien. « Quand viendra le Défenseur, que je vous enverrai d’auprès du Père, lui, l’Esprit de vérité qui procède du Père, il rendra témoignage à la vérité. »
Le Livre des Actes des Apôtres (2,1-13) décrit cet évènement de la Pentecôte dans un langage très imagé. « Quand arriva la Pentecôte, ils se trouvaient réunis tous ensemble. Soudain, il vint du ciel un bruit pareil à celui d’un violent coup de vent. Ils virent apparaître comme une sorte de feu qui se partageait en langues et qui se posa sur chacun d’eux. Alors ils furent tous remplis de l’Esprit- Saint ». Ainsi, la Pentecôte chrétienne est la fête du don de l’Esprit- Saint.
Nous invoquons souvent l’Esprit- Saint sans trop savoir qui Il est. En effet, l’Esprit ne se met pas tellement en avant. Il est moins un « quelque chose » qui nous serait donné à voir, qu’un « ce par quoi » toute chose s’accomplit en nous, dans l’Eglise et dans notre monde. On pénètre plus profondément dans le mystère de l’Esprit- Saint lorsqu’il est insaisissable et plus encore lorsqu’on saisit qu’il est « Celui par qui on est saisi », une force et une puissance. L’Ecriture dévoile ce caractère insaisissable et agissant de l’Esprit quand elle le compare à une colombe (Mc1), à un souffle (Jn3), à de l’eau (Jn 4 ou 9), à des langues de feu ou encore à un coup de vent (Actes 1).
L’Esprit- Saint est une force qui nous transforme, elle donne amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, foi comme le souligne St Paul dans la lettre aux Galates (5, 16-25) . C’est grâce à l’Esprit- Saint que nous pouvons nous ouvrir à Dieu. En d’autres termes, si l’on veut décrire le rôle de l’Esprit –Saint, on peut dire qu’il est Celui qui fait vivre l’homme de la vie même de Dieu, en l’unissant à Jésus. L’Esprit est donc une force, la vie même de Dieu pour porter du fruit. Le baptême nous donne la vie de Dieu, la confirmation la porte à sa maturité agissante et féconde. En célébrant la Pentecôte, dans un retour aux racines du sacrement de confirmation, où nous a été donnée la plénitude du Saint- Esprit, se réalise pleinement l’œuvre du Saint- Esprit en nous. Ce sacrement, aussi ignoré que l’Esprit- Saint lui-même, fait de nous des chrétiens adultes, ayant vocation à être témoins et missionnaires.

Viens, Esprit-Saint, chasse de nos cœurs ce qui nous replie sur nous. Réchauffe nos cœurs au feu de ton amour et nous vivrons en frère dans la joie de la foi. Amen !


Dans la même rubrique :
- « Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. »
- Octobre, le mois du Rosaire
- C’est déjà la rentrée !
- « L’Avent dans l’année de la foi »
- Carême : temps de réconciliation
- Mois de novembre, mois de prière pour les défunts
- « Je veux passer mon ciel à faire du bien sur la terre. »
- RIEN QU’AUJOURD’HUI
- IL EST VRAIMENT RESSUSCITE !
- « REVENEZ AU SEIGNEUR DE TOUT VOTRE CŒUR » (Jl 2,12)


Imprimer l'article
 

 

  Webmaster
Accès administration
Mentions légales
Evêché de Belley-Ars
31, rue Docteur Nodet - BP 154 - 01004 - Bourg-en-Bresse Cedex - n° tel évêché 04 74 32 86 32
Conception-Réalisation DSFI SARL