Edito 
 
 
 
 

Ars sur Formans

 

 

« TRES SAINTE TRINITE. PERE, FILS et ESPRIT SAINT »

Pourquoi cette fête ? Tout au long de l’année liturgique, dans la célébration des sacrements et dans notre prière personnelle habituellement commencée, terminée par le signe de la Croix et les paroles qui accompagnent nous ne cessons de rappeler cette présence en nos vies des Trois personnes divines. Mais peut-être éprouvons-nous une double difficulté : celle d’unifier en distinguant, celle de distinguer en unifiant, un seul Dieu en Trois personnes, Trois personnes en un seul Dieu. La liturgie de cette fête redit et répète avec force et admiration la réalité de ce mystère.

Il ne s’agit pas d’un théorème mathématique. Il s’agit d’accueillir la révélation que Dieu nous fait de sa vie intime. Dieu n’est pas solitaire. Notre Dieu est communion d’amour. Et notre première réponse à cette révélation consiste à faire comme Moïse devant le buisson ardent : prendre soin de quitter nos sandales. Un geste que nous faisons dans nos maisons pour ne pas salir, pour respecter le lieu et ceux qui nous accueillent. Ce Dieu saint mériterait-il moins lorsqu’il nous invite à entrer dans sa mystérieuse intimité ?

La fête de la Sainte Trinité est un appel à comprendre plus profondément que l’action de Dieu en nous, dans l’Eglise et dans le monde est toujours l’œuvre commune des Trois personnes et que la prière chrétienne véritable n’existe que dans cette communion d’amour avec les Trois personnes.

Le chrétien est quelqu’un qui prie le Père en passant par la personne humaine et divine de Jésus et que ce passage se réalise par l’Esprit. Il y a une découverte à faire. C’est l’Eglise qui est la mieux placée pour nous conduire à cette découverte, Elle qui prie toujours le Père par le Fils vivant avec Lui dans l’unité de l’Esprit Saint pour les siècles des siècles. Amen.


Dans la même rubrique :
- « L’ESPRIT SAINT MAÎTRE D’ŒUVRE de la FOI PASCALE »
- « Ô CROIX, notre UNIQUE ESPERANCE »
- « Si tu avais été là »
- LA FOI et le BIEN COMMUN
- « Il s’est fait pauvre pour nous enrichir de sa pauvreté » (2 Co 8,9)
- « Les yeux fixés sur Jésus-Christ, entrons dans le combat de Dieu »
- « Nous parlions du Bon Dieu »
- Notre Dame de la Périphérie
- LE MONUMENT DE LA RENCONTRE
- « Mes yeux ont vu ton salut »


Imprimer l'article
 

 

  Webmaster
Accès administration
Mentions légales
Evêché de Belley-Ars
31, rue Docteur Nodet - BP 154 - 01004 - Bourg-en-Bresse Cedex - n° tel évêché 04 74 32 86 32
Conception-Réalisation DSFI SARL