Edito 
 
 
 
 

Nantua

 

 

Une année avec Sainte Jeanne Jugan – Le temps des fondations

La vie selon l’Évangile a vraiment une dimension universelle : en tout temps et en tout lieu. En effet, l’intuition de Jeanne Jugan correspond tellement aux problèmes de l’époque, que les fondations vont se multiplier en quelques années. Jeanne se rend d’abord à Rennes, où elle découvre une pauvreté analogue à celle de Saint Servan. Puis elle s’installe à Dinan. Très rapidement se sera Tours, Paris, Nantes, Besançon, Angers, Bordeaux... La congrégation prend définitivement le nom de Petites Sœurs des Pauvres.

Jeanne est présente partout, pour lancer une fondation, secourir celles qui périclitent. Onze ans après l’accueil de la première femme à Saint-Servan, soit en 1850, on compte 11 maisons, plus d’une centaine de Petites Sœurs et 1100 vieillards hébergés.


Dans la même rubrique :
- L’Eucharistie doit vraiment toucher notre existence et notre coeur
- Dimanche de la Santé : Sur un chemin de confiance…
- Sainte Famille de Nazareth...
- Le témoignage des religieux cloîtrés
- La Fraternité Magnificat
- Prière pour la famille
- Acte de Consécration à Marie
- Prière pour la mission
- Faire l’expérience de la tendresse de Dieu
- « J’ai soif de toi… », nous dit Jésus


Imprimer l'article
 

 

  Webmaster
Accès administration
Mentions légales
Evêché de Belley-Ars
31, rue Docteur Nodet - BP 154 - 01004 - Bourg-en-Bresse Cedex - n° tel évêché 04 74 32 86 32
Conception-Réalisation DSFI SARL